29 septembre 2017

Parmi les pierres.

Quelqu’un tisse une toison d’éclairs sur le mur d’en face. Glaneurs infatigables, les plis de la bouche s’ouvrent et se ferment sous la luminosité intermittente.           Je vois une langue qui s’agite, roulant dans l’air et tournant vers la lumière. Un mot dans la gorge s’éclaire puis disparaît dans le puits des songes.   Un peu plus loin, une femme se penche puis s’approche. Marchera-t-elle jusqu’à sortir de l’ombre ? Âme frileuse, farouche, lassée par le brouillard, elle... [Lire la suite]
Posté par lacollineauxciga à 00:28 - - Commentaires [2] - Permalien [#]

19 septembre 2017

Les mots de l’attrape-jour.

         Je ne saurais rien te dire sur l’imperceptible parfum de l’avenir. De ce frottement à la charnière des heures, de cette confrontation entre vacarme et silence, de cette jointure au monde ; il manque toujours un sourire à nos soupirs.   Tous ces espaces transitoires, je les imagine chalouper de vague en vague, surfant de ligne en ligne comme un refrain décadent, comme une rengaine ancienne renaissant sur le jour à venir.   Des suites chiffonnées réduisent ou augmentent la différence de... [Lire la suite]
Posté par lacollineauxciga à 21:38 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
14 septembre 2017

Union des Auteurs et des Créateurs d'Art du Languedoc-Roussillon

Posté par lacollineauxciga à 21:32 - Commentaires [0] - Permalien [#]
14 septembre 2017

U A C A L R 1er Réseau Culturel de Partage Solidaire

Posté par lacollineauxciga à 21:30 - Commentaires [2] - Permalien [#]
13 septembre 2017

Avancer pour ne pas ressentir l’emprise du néant.

La mort d’aujourd’hui me parle d’insomnies récurrentes. Moi qui n’ai qu’une fine lumière lointaine dans mon jardin de vie. Je baigne dans une liqueur d’étincelles où la pesanteur charnelle incarne l’horizon. Je respire l’odeur de l’effacement au centre obscur du monde.   Hier encore, je levai la tête pour imaginer la parole aux cimes du ciel. Je sais à présent qu’elle déborde tous les chemins du chaos. Je sais qu’elle est la seule corde pour gravir les sommets de l’existence.   ... [Lire la suite]
Posté par lacollineauxciga à 00:56 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
06 septembre 2017

Sur la tranche translucide des mots.

     J’écris à présent comme on dépose une seconde de réalité insaisissable sur les fêlures de l’oubli. Clos dans un monde qui s’achève là où il commence, je suis cadenassé de l’intérieur, fermé d’avoir souffert dans un silence avare d’inutiles propos.         Tout est présent dans ma pensée, mais ce qui voit le jour est déformé, dépecé, divisé. L’instant a le délicieux frisson de n’être qu’un infime fragment du grand tout.         Tout s’accole en un... [Lire la suite]
Posté par lacollineauxciga à 07:02 - - Commentaires [2] - Permalien [#]