31 mai 2015

Résonnance (10)

J’écris sur la tige du jour l’imprononçable bleuissement d’une existence retranchée dans une introspection maraichère. Survivant à l’incommensurable terreur de l’univers éclaté, je ne peux me défaire de ses nœuds et de sa voracité.                                         ... [Lire la suite]
Posté par lacollineauxciga à 07:00 - - Commentaires [2] - Permalien [#]

27 mai 2015

Résonnance (9)

Toujours la trainée des heures lourdes. Toujours l’embonpoint indigeste gratifiant l’impression de survie. Occis dans le préalable des sources, la fraîcheur de la coulée tient mon corps en éveil.                  Je touche à la splendeur de l’instant par intervalles. Je saute d’un grain de charbon à la magnificence d’un quartz, d’une terre lumineuse aux multiples facettes.   ... [Lire la suite]
Posté par lacollineauxciga à 18:15 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
19 mai 2015

Résonnances (8)

Mot de poudre blanche, sulfate eurythmique de mes sens, je ne sais plus la valeur du dire. Outil essentiel de la communication, la voix doit réamorcer le moteur de l’exigence. Nos blessures ont la main lourde. Prendre du recul est une sage décision. Le mouvement se recompose dans le silence. A l’écart, la distance avec l’événement nous offre la temporisation nécessaire à l’assimilation. Sans devenir des êtres neufs, la purge aphasique ressource nos sens. L’esprit n’est qu’une traînée de poudre à l’égard de la conscience qui nous... [Lire la suite]
Posté par lacollineauxciga à 08:33 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
14 mai 2015

Résonnances (7)

Je suis un être décousu, un tissu poudreux aux odeurs de sève séchée. Je ne sais pas combien de temps il me faudra pour remonter le fil tendu de l’obscurité. Mon restant de corps est le seul écho tangible dans la communauté des hommes. Amoindris par leurs parcours chaotiques, mes sens délibèrent en secret et tiennent mon esprit à distance des réprobations moralisatrices. Je ne sais qu’une chose plausible, c’est qu’ils ont la capacité inextinguible d’épouser la vérité dans son juste accomplissement. Les mots dans leur coquille de... [Lire la suite]
Posté par lacollineauxciga à 07:38 - - Commentaires [2] - Permalien [#]
11 mai 2015

Résonnances (6)

Ossuaire de givre égaré sous la lampe éclairée, la température de l’heure ronge les murs soutenus par la glace éphémère du temps. Portes et fenêtres ouvertes, le ciel n’est pas si loin. Tour Magne et Maison carré sont sur le même palier. Mais la pluie rejoint les racines profondes et l’eau déssoiffe l’été mourant. La terre prolonge sa boucle dans l’absolue nécessité de tourner le dos à son passé. Et, je tourne avec elle, et je file aux rythmes des saisons comme une hirondelle printanière. Je pirouette sur la dernière bouffée tiède... [Lire la suite]
Posté par lacollineauxciga à 07:05 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
05 mai 2015

Résonnances (5)

Dans le moindre haillon de lumière, je cherche le râble éventré du silence, je course et je poursuis l’apaisement heureux. Je mendie ma salive à la quiétude effacée, à la goutte de joie que mes tremblements n’ont pas réussis à inonder. Du fond de l’abysse humain, j’appelle mon enfance joueuse, mon grenier à sourires, mes larmes d’amour sur le coin désemparé de la joue des heures douces. Prisonnier de l’étau des distances, je résiste à la violence du vide dans le grumeau de sang renfermant la couleur et le parfum des choses écoulées.... [Lire la suite]
Posté par lacollineauxciga à 22:10 - - Commentaires [2] - Permalien [#]

02 mai 2015

Résonnances (4)

Heureux temps que le présent perpétuel. L’enfance s’y enroule comme une roue pas encore formatée par la rigueur de la morale et du bien séant. L’heure ensemence l’heure du plus pur murmure des fleurs. Le pas incertain ouvre des voies inconnues, il pleut des premières fois à foison. La nouveauté subjugue l’espace, catapulte l’obscurité que l’on croit revers de la blancheur. Nous marchons si souvent les yeux fermés qu’il nous arrive de traverser le feu sans même le voir. Comme cette eau oubliée dans le fond d’un baquet vieilli, nous... [Lire la suite]
Posté par lacollineauxciga à 18:54 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
25 avril 2015

Résonnances. (3)

Toute une vie à margotter dans la parallèle des chemins inachevés. Enfant, je levai le doigt pour demander la parole. Adulte, je vociférai ma révolte et mon abjection de l’injustice à qui voulait entendre. Aujourd’hui, je poursuis la route qui s’ouvre devant moi sans plus chercher à détisser ses maillons brûlants. A présent, j’entreprends un parcours désintéressé, je ne cherche plus dans l’autre l’écho de moi-même comme une compensation à mes propres carences. L’amour de vivre, associé à une délicate mais provisoire paix intérieure,... [Lire la suite]
Posté par lacollineauxciga à 21:39 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
20 avril 2015

Résonnances. (2)

Il est des jours où l’on ne supporte plus cet étranger logé en nous-mêmes. Ce monsieur tout-le-monde repenti aux politesses usuelles, aux sourires persifleurs taillant dans la masse, aux parades hypocrites lâchées à la face du monde. Il est des jours où j’exècre mon propre sang, où j’abomine mes sueurs intimes et les mots rasants l’ombre désappointée. Je me désapprouve et le déni ressenti m’insupporte. Je voudrais être un autre, je voudrais être moi-même, mais rien ne s’accorde et je m’évanouis dans la fosse commune des préjugés de... [Lire la suite]
Posté par lacollineauxciga à 08:28 - - Commentaires [4] - Permalien [#]
14 avril 2015

Résonnances

Il faut revenir exalter la peau mûrie de longues pensées inachevées. Il faut reconstruire la halte dans laquelle on a tout abandonné : l’épreuve et ses ruisseaux de peine, l’échec et ses tourbillons aiguisés comme les bords tranchants d’une falaise. L’innocence ne connaît pas le malaise des jours meurtris. Désarmer, on l’était déjà bien avant l’existence. Une vie entière à écouter en soi les oracles lointains, les troubadours de l’excellence et, si peu de murmures revenus de là-bas. Nulle part l’écho fragile d’un cœur solitaire.... [Lire la suite]
Posté par lacollineauxciga à 23:37 - - Commentaires [3] - Permalien [#]