26 mai 2015

Jean-Michel Sananès

8 heures 12 minutes. Massimo Fabrianni roule sur l’autoroute. Devant lui, l’écran de la Mercedum modèle 2034, scintille. Son casque de conduite télépathique, un Bluetooth nouvelle génération posé sur la tête, Massimo la pilote. L’homme est joyeux, l’écran distille des phéromones du bonheur pendant que le pilotage automatique le mène vers les vieilles tours de la Défense. Le conditionneur de rêves et relaxation lui insuffle de curieuses pensées ; il en est certain, il a eu une excellente journée, il a mangé du loukoum, voyagé dans... [Lire la suite]
Posté par lacollineauxciga à 06:52 - - Commentaires [0] - Permalien [#]

26 mai 2015

Ile Eniger

Passage Le printemps essaie ses sandales. Sans discours, il range les vieilles neiges, active les graines timides, défroisse les feuilles, réveille les herbes, tire l'eau, chatouille la terre, astique le soleil. La saison sort ses pelles, ses râteaux, ses plantoirs, ses outils de mains laborieuses. Elle dégage la friche hivernale, quitte l'engourdissement, concentre la sève, fait le passage. Coude à coude, vissés aux branches et curieux de tout, agacés d'énergie, empesés, les bourgeons testent leurs nouvelles tenues. Éblouie de... [Lire la suite]
Posté par lacollineauxciga à 06:42 - - Commentaires [2] - Permalien [#]
03 mai 2015

Philippe Jaccottet : Le Livre des Morts.

Celui qui est entré dans les propriétés de l'âge, il n'en cherchera plus les pavillons ni les jardins, ni les livres, ni les canaux, ni les feuillages, ni la trace, aux miroirs, d'une plus brève et tendre main : l'œil de l'homme, en ce lieu de sa vie, est voilé, son bras trop faible pour saisir, pour conquérir, je le regarde qui regarde s'éloigner tout ce qui fut un jour son seul travail, son doux désir... Force cachée, s'il en est une, je te prie, qu'il ne s'enfonce pas dans l'épouvante de ses fautes, qu'il ne rabâche pas des... [Lire la suite]
Posté par lacollineauxciga à 20:50 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
04 janvier 2015

Jean Marc LaFreniere

  Avec des petits riens J'ai quitté l'usine très tôt comme un évadé, un déserteur, un galérien sans rame. Déjà qu'à l'école, je m'envolais par la fenêtre et dessinais des bateaux sur le ruisseau des cours. D'un brouillard l'autre, je luciole, j'écureuil, je chevreuil entre les chevrotines et les phares d'autos. Avec le pain noir des jours, je nourris l'âme en peine. Les éclopés du cœur se consolent de peu. Avec mes pas désespérés sur les semelles du vent, je garde un pied hors de la fosse. Avec mon écriture d'expédients et... [Lire la suite]
Posté par lacollineauxciga à 10:04 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
18 décembre 2014

Henri Michaux

LE GRAND COMBAT Il l'emparouille et l'endosque contre terre ; Il le rague et le roupéte jusqu'à son drâle ; Il le pratéle et le libucque et lui baroufle les ouillais ; Il le tocarde et le marmine, Le manage rape à ri et ripe à ra. Enfin il l'écorcobalisse. L'autre hésite, s'espudrine, se défaisse, se torse et se ruine. C'en sera bientôt fini de lui ; Il se reprise et s'emmargine... mais en vain Le cerveau tombe qui a tant roulé. Abrah ! Abrah ! Abrah ! Le pied a failli ! Le bras a cassé ! Le sang a coulé ! Fouille, fouille,... [Lire la suite]
Posté par lacollineauxciga à 11:25 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
08 décembre 2014

Par monts et par mots

" Sous le poids de la neige, la terre respire encore. Les choses sont plus difficiles à mettre en mots. C’est plus simple en été. Les contours sont moins flous, la brume plus légère. L’encre ne fige pas dans le tube d’un stylo comme une goutte de mercure avoisinant zéro. Je monte et descend sur une route en lacets. J’ai même le tournis et du mou dans les jambes. De chaque côté des ravins où je pose les yeux, des tonnes d’épines m’environnent, plus loin, ce sera des kilos et des kilos de feuilles unissant leurs frissons. Je traverse la... [Lire la suite]
Posté par lacollineauxciga à 19:12 - - Commentaires [0] - Permalien [#]

17 novembre 2014

Ile Eniger

Invincible « Le soir tombe sans le savoir. Il pleut sur la rivière. Un axiome résiste. Le chat n’a que faire des horloges. Un disque tourne, tourne. Arrête, j’ai le vertige ! Ils se battent partout. Ils volent, violent, tuent, pillent, détruisent, mentent, bafouent. Partout des pleurs, des cris, des appels, des pourquoi. Quelque chose de terrible installe ses crochets et suspend la nature, les bêtes, les gens, les consciences, la vie. Sous toutes les latitudes, l’argent, le sexe, le pouvoir, dévorent, paradent, pilonnent. Des... [Lire la suite]
Posté par lacollineauxciga à 08:05 - - Commentaires [2] - Permalien [#]
06 novembre 2014

Christian Bobin

Christian Bobin
Posté par lacollineauxciga à 18:12 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
31 octobre 2014

Charles Pépin

Charles Pépin - Quand la beauté nous sauve
Posté par lacollineauxciga à 16:21 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
27 octobre 2014

Hélène Dorion

Hélène Dorion
Posté par lacollineauxciga à 09:49 - - Commentaires [0] - Permalien [#]