22 juillet 2016

Un jour viendra où le cri sera le voyage.

Chaque jour qui s’établit comme une promesse laisse filer un murmure d’épuisement. A regarder autour de moi, dans ce monde placardé sur les panneaux publicitaires, j’ai l’impression de ne plus pouvoir agir sur mon quotidien. Toutes les promotions qui vantent l’ivresse me noient dans le cheminement de l’image caustique. J’ai mal de vivre dans la proximité des égouts de la surconsommation qui m’accable. J’ai mal à l’embouchure des ventres vides et aux arrêtes acérées des squelettes vivants. Je suis malade de ce monde coincé dans les... [Lire la suite]
Posté par lacollineauxciga à 04:06 - - Commentaires [2] - Permalien [#]

17 juillet 2016

La joie est un sanctuaire ouvert à chacun

A la saint tsouin-tsouin, dans sa besace de cuir tanné, l’heure chaude s’écrivait comme une vérité inextinguible où l’évidence restait invisible. La misanthropie aux portes de la saint glinglin, j’ai longtemps dû chevaucher les messages codés des apôtres du sentiment, de la crudité de l’impression et de la fécondité des sensations. Je me suis vu le cœur tranché par le destin gracile d’une étoile filante et d’une terre mémorisée dans une poignée de gravats. L'existence à crédit ne fait pas de cadeau. Mieux vaut être vide de ce monde... [Lire la suite]
Posté par lacollineauxciga à 19:29 - - Commentaires [2] - Permalien [#]
13 juillet 2016

Le dépassement

Le jour a volé mon sommeil. Au-dessus du détroit d’une vie déréglée et pour mieux enrober les infiltrations impondérables, je relis les pierres fondatrices de mon royaume. Par quels motifs vais-je jaillir de l’épreuve qui cherche une récompense ? Tout s’affirme et s’enfuit à perte. Là où plus rien ne me ressemble, tout m’appartient. Toute la matière tangible reconfigure l’appel du jour mourant dans la brèche ouverte sur l’irréel. Quand bien même l’horizon poisseux s’étendrait sous ma langue, le rire absurde viendrait dénoncer la part... [Lire la suite]
Posté par lacollineauxciga à 08:49 - - Commentaires [2] - Permalien [#]
02 juillet 2016

Joie d’exister.

Dans mon jardin, sans penser à rien, j’ai la mire du jour sous la dent, l’œil converti par l’irrésumable brûlure du mot amour, et je pose la main sur tout ce qui est beau. Je cultive un monde naïf et sincère, où le couteau qui coupe la salade renoue la vie dans mon ventre. À deux millimètres de la raison, tout est à sa place, tout concorde. Rien ne va de soi, mais tout parfume l’ordre des choses qui m’échappe. Le ciel semé d’étoiles me renvoie des lumières éteintes depuis des siècles et je bois aux liqueurs invisibles qui abreuvent la... [Lire la suite]
Posté par lacollineauxciga à 16:30 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
24 juin 2016

Trop de clichés embourbent mon cerveau.

Bonheur sans mesure, étalonné sur la courbe des graphiques où l’on calcule le taux et le degré de satisfaction d’un groupe, d’un pays, d’une civilisation : dois-je vraiment vous lire et vous accorder une attention, même distraite ? Oui, cela prête à rire et ce monde est fou. Je ne coïncide avec la réalité que lorsque je m’en détache. Pour ma vie, le bonheur est un état et non une quête. Ai-je besoin d’être dans une situation de dépassement pour ressentir la joie d’exister ? C’est plutôt le contraire. C’est parce que je vibre d’une... [Lire la suite]
Posté par lacollineauxciga à 08:25 - - Commentaires [0] - Permalien [#]